Inauguration de la fresque à la résidence Delore : Le Jardin des Fleurs

 

La résidence Delore est l’une des résidences sociales gérées par Entre2Toits dans l’idée d’accueillir des personnes seules, en difficulté financière et sans logement.

La résidence Delore est née d’un partenariat avec Lyon Métropole Habitat, organisme HLM, qui a racheté cet immeuble en 2000. Sa réhabilitation a permis la création de 25 unités d’habitation : 16 logements et 9 chambres avec partage de sanitaires pour 3 chambres. Depuis 2002, la résidence a accueilli 132 personnes sans ressource ou bénéficiaires des minimas sociaux.Grâce à la Fondation Vinci, nous avons pu entreprendre en juin 2017 une opération de réhabilitation des murs et la réalisation de fresques par deux artistes fresquistes (Schéhérazade et Robin) pour animer les lieux.

Avant la rénovation

Deux rencontres ont été organisées en mai 2017 réunissant les résidents, les artistes fresquistes et la gestionnaire de la résidence dans une dynamique collaborative à l’élaboration au projet. Lors de la deuxième rencontre, les fresquistes ont présenté leur projet et maquettes intégrant les préférences exprimées par les résidents. Le projet a alors été dénommé : « le jardin des fleurs ».

Les travaux ont été réalisés en juin 2017.

Après les interventions liées à la rénovation des surfaces murales, les artistes fresquistes ont pu intervenir. La création des différentes fresques s’est déroulée sur deux semaines, en site occupé. Cette réalisation en présence des résidents a permis à chacun de suivre la progression du travail et d’assister au sein de leur lieu de vie à la naissance d’une œuvre artistique. A chaque étage on retrouve des œuvres différentes, des compositions de fleurs multi couleurs.

Qu’ont pensé les résidents avant les travaux et l’idée du projet ?

« Avec la rénovation, ça permet aux résidents de vivre dans de meilleures conditions. C’est plaisant de vivre dans un endroit accueillant et c’est agréable de sortir et de voir des fleurs. »

 *Paroles prises avant la réunion du 18 mai, les résidents n’avaient encore aucune idée du projet et quelle allure il allait prendre.
L’équipe d’Entre2Toits, les fresquistes et les résidents